BAY DE A à Z

INDEX A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

"J"

 COMME JEU 

"J" COMME JEU

Enfant, la fascination de Bay pour les petites voitures, le modélisme, est allée jusqu'à inquiéter ses parents. Les premières vidéos de Bay sont d'ailleurs des vidéos de ses « jouets ». A 13 ans, il fait exploser ses jouets avec des pétards pour pouvoir filmer la scène avec la Super 8 de sa maman. Encore maintenant, son discours se construit dans une totale continuité :

 

« J'adore faire des gros films. C'est génial ! Vous avez tous ces jouets. La chose que j'aime en faisant ces gros films, c'est que c'est comme si c'est moi qui avais le plus gros train miniature. NE le dites à personne, mais je ferai ça gratuitement. »

 

Jusque dans Transformers 4,  on retrouve des séquences entières qu'on semble imaginer par un enfant jouant avec ses petites voitures. Comme ce moment où la voiture de rallye conduite par Jack Reynor effectue un atterrissage via une rampe digne d'un parcours hot-wheels.

 

On découvre d'ailleurs sur les making-of de certains de ses films que Bay organise ses chorégraphies automobiles avec des circuits de modélisme pour bien visualiser. On peut aussi retrouver des plans, des dessins faits un peu en « gribouillage ». Dans Pain and Gain, il y a une autre séquence tout aussi explicite où Daniel, Paul et Adrian essaient de planifier tant bien que mal leurs fameux kidnappings. Déguisés, ce battant comme des enfants autour du choix d'un de leurs costumes.

Pour connaître ce qui intéresse visuellement Bay, il suffit de se pencher sur ce qu'il nous vend littéralement : des filles en lingerie, comme pour Victorias's Secret, des voitures ou des jouets. N'importe quel jouet ayant trait aux courses automobiles serait-on tenté de dire.  En 2011, il est contacté par Electronic Arts pour que ce denier puisse apporter son expertise afin de réaliser la bande-annonce du jeu vidéo Need for Speed The Run. Les rumeurs disent même qu’en réalité il s’agissait d’un appel du pied de la part du studio pour que le réalisateur finisse par s’emparer de l’adaptation de NFS au cinéma :

Il ne serait d’ailleurs pas illogique de penser qu’Electronic Arts envisageait déjà durant la pré-prod de The Run cette possibilité que Bay puisse s’accaparer le projet. En effet, « The Run » porte en lui tous les tics visuels du réalisateur. De la mise en scène des bolides évidemment, mais aussi  de la palette de couleurs (ce bon vieux soleil « Bayen »), en passant par un découpage ultra dynamique au sein des cinématiques du jeu. Le trailer dans sa version finale montre ainsi clairement la patte du réalisateur.

Quelque part, il était tout à fait légitime de penser que l’adaptation de NFS revenait à Bay. Mais contrats et calendrier ultra-chargé oblige entre Pain and Gain et Transformers 4, c’est Scott Waugh qui sera par la suite désigné par le studio pour s’occuper de la réalisation. Si Bay n’a pas pu réaliser l’adaptation de la franchise de EA, il serait cependant en train de préparer l’adaptation du jeu-vidéo Ghost Recon inspiré de l’œuvre de Tom Clancy.