007 - Spectre

Par Thomas Newman

 

L’arrivée de Sam Mendes dans la franchise James Bond fût aussi celle de Thomas Newman à la musique. Fidèle associé du réalisateur des Sentiers de la Perdition, son travail sur Skyfall soufflait le chaud et le froid. Entre nouveaux thèmes pas désagréables voir franchement réussis et pistes électroniques très dispensables, l’ensemble faisait souvent regretter l’absence de David Arnold. Avec ce deuxième James Bond confié à Sam Mendes, qu’en est-il de la musique ? Malheureusement pas grand chose d’incroyable.

 

Pourtant l’ouverture donne le ton : avec « Los Muertos Vivos Estan », Newman frappe fort en citant le grand John Barry tout en y mélangeant les sonorités latines associées au Mexique. Les moments qui suivent font cependant redescendre la joie procurée par cette première piste. Rien de vraiment marquant, des passages de contrebasse qui accompagnent des ambiances mystérieuses parfois terriblement ennuyantes côtoient des moments magnifiques. Sur les pistes plus romantiques comme « Donna Lucia », Newman se débrouille très bien et retranscrit à merveille toute la sensualité sensée se dégager du moment. La chanson de l’album, Writting’s on the Wall, s’avère très belle et totalement dans l’esprit du Bond de John Barry mais ne décolle malheureusement pas lors du refrain chanté par le pourtant excellent Sam Smith. On en viendra à préférer son jumeau « instrumental » situé à la fin de l’album.

 

Le reste du score est tout à fait solide, mais se repose parfois bien trop sur les acquis de Skyfall, en réutilisant plusieurs motifs déjà présent dans le film précédent sans trop de réarrangements. Cela n’empêche pas le disque de fonctionner, loin de là, et on se surprend à trouver certains passages vraiment jouissifs telle la dernière minute de Detonation. Ou encore cet incroyable passage vers le milieu de Backfire (meilleure piste d’action de l’album, de loin) ou Newman utilise des cœurs très Danny Elfman dans l’esprit.

 

Il reste dommage de voir que le compositeur ne transforme pas l’essai malgré un ensemble satisfaisant. Mais l’album reste globalement trop fonctionnel et en dessous des attentes.

 

 

Par A.Portier

 

Retrouvez la critique du film ICI

Album disponible chez Decca Records.