De gauche à droite

Plus tard, alors que son fils a manqué de lui tirer dessus, David Dunn part en rendez-vous romantique avec l’ex-amour de sa vie. Les deux sont présentés via un magnifique plan large qui met en valeur leur positionnement ainsi que le décor. Vient alors le moment pour David d’être honnête quand Audrey lui pose une question très personnelle. À partir de ce moment la caméra va opérer un long travelling avant, allant jusqu’à cadrer le couple en plan poitrine. Adieu le serveur ou les autres clients du restaurant : plus personne n’existe à part eux deux. L’heure est aux confidences, les enjeux se resserrent et l’ambiance qui se dégage du plan est tamisée, comme si Shyamalan voulait nous conforter dans cette imagerie romantique. Pourtant David reste évasif et incertain et semble ne pas comprendre les raisons de leur échec.

De gauche à droite

Plan-séquence à nouveau. David emmène sa femme à l’étage afin de la coucher. L’attention est portée sur le regard de cette dernière : elle est admirative, comme si elle avait pris conscience du statut de super-héros de son mari et qu’elle savait ce qui venait de se passer. À la fin de la scène les deux sont réunis dans le lit et dans le même plan. Il a pris sa décision : accepter ses responsabilités, en tant que super-héros, mais aussi en tant que mari. La simplicité de la scène contraste avec ce qui a précédé : point de long plan fixe, de travelling ou de composition recherchée, juste une séquence au procédé de mise en scène simple qui capte les émotions de deux êtres qui se sont cherchés et se retrouvent. Les deux histoires (le super-héros/le mari) ne font plus qu’une, impression renforcée par le court dialogue à double sens (« j’ai fais un mauvais rêve » « c’est terminé »). Fondu au noir.

Please reload

Quand ils reviennent à la maison et disent au revoir à la baby-sitter, David et Audrey ont un rapide échange au terme duquel la caméra effectue un travelling arrière qui créé encore plus de distance entre les deux personnages, soit l’effet opposé des séquences précédentes. David a désormais un poste à New York et cette nouvelle le laisse face à un dilemme encore plus grand. Alors qu’Audrey part, monsieur Dunn est enfermé dans le cadre par le pilier de droite et le mur de gauche. On pensait les deux tourtereaux de nouveau réunis après leur rendez-vous romantique, il n’en est rien : David n’a jamais semblé aussi seul et loin de sa femme.

De gauche à droite