A.Portier
Rédacteur

TOPS 2015

 STRICTLY

CRIMINAL

UN FILM DE SCOTT COOPER
Avec : Johnny Depp, Benedict Cumberbatch, Dakota Johnson...
Durée : 2h02
Nationalité : Américaine

Strictly Criminal de Scott Cooper

Scott Cooper avait frappé fort l’année dernière avec Les Brasiers de la Colère, récit dramatique qui frappait en plein cœur. Si il n’atteint pas ici la même excellence, Cooper parvient à faire d’un récit très classique une tragédie sur le mensonge et les apparences. Sorte de film de gangster sans la moindre trace de glamour, Strictly Criminal permet à Johnny Depp de montrer toute l’étendue de son talent dans un registre bien différent. Entouré par des seconds rôles solides, James Buglar apparaît comme une figure du mal terrifiante qui répand la mort autour de lui. Et la mort est moche dans Strictly Criminal. S'il est bien dommage que Cooper ait dû couper de nombreuses scènes et que le film ne décolle pas complètement à cause de ça, il demeure bien plus intéressant qu’il ne semble l'être en surface. Si vous voulez embarquer dans l'aventure Strictly Criminal, il n'est pas trop tard : aller tout droit vers ce lien, et bonne lecture.

LE PONT

DES ESPIONS

TOPS 2015

UN FILM DE STEVEN SPIELBERG
Avec : Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd...
Durée : 2h12
Nationalité : Américaine

LE PONT DES ESPIONS de Steven Spielberg

Un film de Steven Spielberg c’est toujours un événement, surtout si celui-ci est écrit par les frères Coen. Pourtant, votre humble serviteur y allait à reculons, étant donné le peu d’amour qu’il porte aux deux derniers métrages du réalisateur. Et pourtant Le Pont des Espions est un excellent film, qui fait un bien fou en ces temps où règne la peur de l’autre. Avec l’optimisme qu’on lui connaît, le réalisateur filme avec une classe folle une histoire impeccable qui pose des questions à la fois pertinentes et passionnantes. Traitant du patriotisme et du nationalisme avec brio (le film est clairement aidé par des dialogues en tout point parfaits), Spielberg et les Coen tissent un film d’espionnage qui n’en est pas un, jouant de ruptures de ton et d’une mise en scène parfaite. Grand gagnant de ce film : Tom Hanks, qui campe un personnage au parcours extrêmement touchant.

 

Pas un grand Spielberg, mais un excellent cru. Et un excellent Spielberg restera toujours au dessus de 80% du reste de la production.

A MOST VIOLENT             YEAR

TOPS 2015

UN FILM DE J.C CHANDOR
Avec : Jessica Chastain, Oscar Isaac, David Oyelowo...
Durée : 2h05
Nationalité : Américaine

A most violent Year de J.C Chandor

Je triche un peu vu que le film est sorti le 31 Décembre 2014, mais le troisième film de J.C Chandor vaut clairement le détour : visuellement magnifique (la photo est à tomber et la mise en scène est d’une élégance rare),  A Most Violent Year a l’intelligence de prendre à revers les attentes du spectateur quant aux enjeux habituels des fresques criminelles. C’est en effet un tout autre traitement qui intéresse le réalisateur. Au lieu d’un rise and fall classique, c’est un questionnement constant sur l’intégrité qui est au cœur du récit. Abel (Oscar Isaac, qui prouve qu’il est décidément un acteur formidable) sera au centre de dilemmes moraux qui le définissent non pas comme un gangster, mais comme un homme dans ce qu’il y a de plus ordinaire. Rendre le port d’arme à ce point central dans l’histoire permet à Chandor de bousculer les modèles et de recentrer la tension à une échelle à la fois très resserrée et touchante (tirer devient un acte moins anodin que ce que l'on a l'habitude de voir).

 

Superbement interprété, visuellement splendide (le New York des années 80 sous la neige offre un cadre somptueux), narrativement passionnant, A Most Violent Year est un bijoux.

WOLF

CREEK

2

TOPS 2015

UN FILM DE GREG MCCLEAN
Avec : John Jarratt, Ryan Corr, Annie Byron...
Durée : 1h42
Nationalité : Australienne

WOLF CREEK 2 de Greg McLean

Suite bigger and louder, Wolf Creek 2 démarre très vite, et ne s’arrête que rarement. Bien décidé à ne pas refaire la même chose que la premier film, Greg Mclean fait de son croquemitaine Mick Taylor (Jon Jarrat, toujours aussi incroyable, avec cet accent à couper au couteau) un personnage central. Ca va à cent à l’heure, le déroulement de l’histoire est souvent imprévisible, le métrage sait se montrer très violent et sadique, et les punchlines et moments croustillants se succèdent (haaaaa ce passage avec les kangourous) à travers un superbe scope qui capte toute la beauté et la dangerosité du paysage australien. On regrettera les dix dernières minutes qui retombent dans un schéma malheureusement plus classique et forcément décevant. Mais cela n’empêche pas Wolf Creek 2 d’être une suite de grande qualité, un slasher haut de gamme qui met à l’amende bien des films de ce type sortis depuis un bail. Alors que le premier film avait le droit à une exploitation salle en France, ce deuxième opus s’est vu relégué à une sortie vidéo presque deux après sa présentation en festival, et c’est bien dommage.
 

 

VO évidemment obligatoire pour entendre l’accent si particulier de l’outback.