Trophée du plus bel héritage de l’année :

Pari réussi pour Ryan Coogler ! Le jeune metteur en scène a prouvé au monde entier qu’il en avait assez dans le short pour mener à bien ce projet fou que personne n’attendait vraiment, si ce n’était pour voir comment il allait se vautrer. À l’arrivée, c’est un direct dans ta gueule après avoir vu (et vécu) des combats de boxe filmés comme jamais auparavant, suivi d’un uppercut dans ton menton après avoir entendu cette composition somptueuse de Ludwig Göransson et vu un Rocky/Stallone toujours plus touchant, qui termine de te mettre KO debout !

 

C’est certain, « bébé CREED » n’est pas une erreur.

 

PS : notre papier est toujours disponible ici.

Trophée du film où t'avais constamment peur de te prendre une balle dans l'dos :

La preuve d'amour de Michael pour ses petits soldats est enfin là, et on peut dire que c'est une sacrée déclaration !

 

Notre papier sur 13 HOURS rédigé par S,Convert est toujours disponible ici.

13 HOURS

UN FILM DE RYAN COOGLER
Avec : Sylvester Stallone, Michael B.Jordan, Tessa Thompson...
Durée : 2h13
Nationalité : Américain
UN FILM DE MICHAEL BAY
Avec : John Krasinski, Pablo Schreiber, James Badge Dale...
Durée : 2h24
Nationalité : Américaine

Le trophée du remake le plus nul - SOS FANTOMES de Paul Feig  & POINT BREAK de Ericson Core :

Il y avait le choix cette année, et c’est finalement un ex-æquo qui domine le podium. Tout d’abord le film de Paul Feig : jamais drôle, embarrassant, rempli d’improvisations qui ne marchent jamais, écrit n’importe comment… Cet espèce de sketch du SNL de deux heures (deux heures bon sang !) est un ratage complet. A sauver : Chris Hemsworth en idiot complet  qui se fait plaisir. Dans un autre genre, POINT BREAK est une autre atrocité qui mérite son bide. Casting atrocement fade, photographie à vomir (du vert, partout, tout le temps), écriture aux fraises (faire de Utha un pro des sports extrêmes dès le début, bravo messieurs les scénaristes)… le film de Ericsson Core a fait un joli flop mérité au box office.

 

On se doute bien que les studios vont continuer sur cette lancé de remakes inutiles malgré tout, mais s’il vous plait : STOP !

Trophée de la plus belle moustache vue sur grand écran cette année :

Mal promotionné, mal vendu, mal sorti… Et pourtant terriblement attachant et bourré d’émotions ! Le dernier né de la bande à Matthew Vaughn (KINGSMAN, FIRST CLASS…) a bien tout du projet de loosers, que l’on aime malgré tout, câliné au coin d’un bon feu de cheminée.

 

Bo Dereck n’en revient toujours pas.

UN FILM DE DEXTER FLETCHER
Avec : Taron Egerton, Hugh Jackman, Christopher Walken...
Durée : 1h46
Nationalité : Britannique, Américain, Allemand

EDDIE THE EAGLE

Trophée du film où à la fin t'étais pas bien :

Kurt Russell était lui aussi un sérieux concurrent pour le trophée de la plus belle moustache, mais au vu de ce qu'il traverse dans BONE TOMAHAWK, on serait plus à même de lui ériger une statue !

Pour les malheureux qui seraient passés à côté de ce petit bijou écrit et réalisé par S.Craig Zahler (à la fin du film, vous retiendrez définitivement son nom), nous vous conseillons fortement de ne pas regarder sa bande-annonce et encore moins son synopsis. Car la grande force de BONE TOMAHAWK, en plus de sa rigueur dans son écriture, sa réalisation et son interprétation (rien que ça), c'est son effet de surprise !

 

Un véritable coup de coeur pour ce DTV sorti de nulle part et dont on espère sincèrement un bel avenir pour son metteur en scène.

Trophée de la meilleure composition de l’année :

Si tu en es encore à siffloter le thème d’un film des mois, voire même des années après l’avoir entendu, c’est qu’en général, c’est réussi.

 

« Fighting harder, fight stronger ! »

 

PS : le papier d'A.Portier sur la composition de CREED par Ludwig Göransson est toujours disponible ici.

CREED

COMPOSITEUR : LUDWIG GÖRANSSON

BONE TOMAHAWK

UN FILM DE S.CRAIG ZAHLER
Avec : Kurt Russell, Patrick Wilson, Matthew Fox...
Durée : 2h12
Nationalité : Américain
Please reload